Salon Autonomic : quelles innovations pour les personnes en situation de handicap ?

ACCESSIBILITEPublié le 3 décembre 2014 à 19h22

Marc, un cityposter du 1er arrondissement qui a visionné nos sujets sur l’association « Jaccède » , et sur le « tiralo » nous a sollicité pour le Salon Autonomic Méditerranée, un salon sur le handicap et l’aide à la personne. L’édition 2014 se tenait les 27 et 28 novembre dernier au Parc Chanot à Marseille. CityPost est allé y faire un tour, pour rencontrer les 150 exposants, tous acteurs du secteur du handicap et qui améliorent le quotidien des personnes handicapées.

A peine entrés dans le Palais des Expositions du Parc Chanot nous avons été attirés par des bruits de ballons. L’association Handisport proposait pendant deux jours des démonstrations sportives pour les personnes en situation de handicap. Et ce vendredi 28 novembre, c’était le Handibasket qui était à l’honneur. Anthony Joubert, correspondant pour la région PACA, a lâché quelques minutes son ballon pour nous recevoir et nous parler de ce sport. Un sport qui apporte selon lui un réel plus en terme de développement social et sportif pour ces personnes handicapées qui souvent s’isolent.

Et pour éviter l’isolement rien de mieux que l’évasion, et pourquoi pas, par la lecture ? C’est ce que propose le journal « L’Handispensable » qui a vu le jour en juin dernier. Ce trimestriel de 72 pages  s’est focalisé sur le quotidien des personnes en situation de handicap. »On a voulu faire un canard différent des autres qui ne parle pas de maladie ni de pathologie mais du mode de vie des personnes handicapées » nous explique Pierre Dealet, dessinateur de L’Handispensable. Un quotidien qui traite de culture, de sport. Mais dans lequel on trouve aussi des témoignages et portraits de personnes qui ont fait de leur handicap une force pour réussir leur vie.

Un peu plus loin nous sommes tombés nez à nez avec le « E-Buggy« . Grâce à cette chaise roulante tout-terrain les personnes à mobilité réduite peuvent enfin accéder à des endroits qui leurs étaient impraticables comme la plage, les sentiers de terres. Alors bien sûr ce « bolide » a un coût, qui n’est pas des moindres puisqu’il frôle les 10 000 euros, non remboursés car considéré comme du loisir. Mais pour des personnes friandes de randonnées et autres promenades en bord de mer, ce fauteuil tout terrain est une réelle avancée technologique selon Quentin Chaland, PDG de Chaland-Palmieri.

Les personnes déficientes visuelles n’ont évidemment pas été oubliées au salon Autonomic. Avec les derniers modèles de liseuses électroniques et zoom projeté sur grands écrans, Jean-Christophe, opticien basse vision chez Axos travaille sur de nouvelles innovations pour contrer ce handicap qui touche un peu plus d’un millions de personnes en France.

Tiffanie Bonneau
@Tiffanie_CP

COMMENTAIRE


Laisser une réponse