I-Wantit : l’appli marseillaise « French-Tech » anti mauvaises surprises

STARTUPPublié le 3 décembre 2014 à 19h30

Finies les mauvaises surprises à Noël et aux anniversaires. Que ce soit pour ceux qui offrent ou qui reçoivent, désormais il existe une application qui pourrait vous éviter d’avoir à revendre vos cadeaux sur internet (ou de les remballer pour les ré-offrir). Cette appli c’est I-Wantit, lancée en novembre par Fabrice Blisson et Pierre Monville qui devrait révolutionner les bonnes vieilles listes de cadeaux. Vous passez devant une vitrine, une veste vous fait de l’oeil, en quelques secondes il suffit de la prendre en photo et de l’ajouter dans votre liste/panier virtuel(le) et de partager le tout à votre famille ou vos amis. Idem pour un article repéré sur internet. L’avantage : des idées de cadeaux pour vos proches, des budgets mieux maîtrisés et surtout la possibilité pour ceux qui offrent de « réserver » le cadeau à l’insu du destinataire.

Une appli labellisée French-Tech

Fabrice et son collaborateur ont investit environ 15 000 euros de leur poche pour développer cette application. A terme, ils souhaitent mettre en place un site internet et trouver des partenaires aussi bien parmi les commerces de proximité que du côté des e-commerces. Mais surtout, les deux entrepreneurs veulent faire d’I-Wantit un réseau social du cadeau. Une ambition qui pourrait devenir réalité grâce au label French-Tech et à P/Factory, l’un des projets retenus.

En novembre, alors que l’appli était dévoilée aux consommateurs, l’Etat (par l’intermédiaire d’Axile Lemaire secrétaire d’Etat chargée du numérique) attribuait au territoire Aix-Marseille le label French-Tech pour une durée de 4 ans (1 an d’expérimentation et 3 ans de consolidation). Une étiquette pour mettre en avant la richesse numérique de la France et fédérer les acteurs du monde digital de l’hexagone. 9 candidats (villes ou association de villes) ont reçu le label dont Aix et Marseille, rassemblées le temps d’une « collaboration métropolitaine » selon Maryse Joissains (Maire d’Aix-en-Provence). Les deux villes candidates abritent neufs porteurs de projets dont P/Factory, un accélérateur privé de Startups à Marseille, qui a fait confiance à I-Wantit. La jeune entreprise de Fabrice et Pierre pourrait alors profiter du label et surtout d’une partie des 200 millions d’euros distribués par l’Etat entre toutes les villes porteuses du label.

Andréa Dubois
@Dubois__Andrea

 

COMMENTAIRE


Une Réponse à “I-Wantit : l’appli marseillaise « French-Tech » anti mauvaises surprises”


Laisser une réponse