Endiguer les infections nosocomiales grâce à une technologie innovante

SANTÉ Publié le 18 décembre 2014 à 11h07

Chaque année sur le sol français : 8oo ooo infections nosocomiales et plus de 10 000 décès des suites de ces dernières… Véritable problème de santé publique, ce phénomène pourrait bien être enrayé grâce aux innovations développées à l’hôpital Nord de Marseille. Médi-Handtrace, consortium des deux entreprises varoises Micro BE et Ephygie-Hand, a mis au point un système automatisé pour la traçabilité en milieu hospitaliers. Il enregistre l’hygiène des mains chez les soignants et les soins prodigués aux patients.

L’hygiène des mains à la trace

Basé sur la technologie des radiofréquences, ce système reconnaît le soignant, enregistre son lavage des mains et envoie un signal si le protocole n’est pas respecté. Trois éléments essentiels dans cette innovation : une puce électronique introduite dans la chaussure du soignant, une dalle connectée qui reconnaît la puce et donc l’identité du professionnel, et un distributeur de solution hydro-alcoolique (SHA) qui enregistre sa bonne utilisation ou pas. Le tout est relié à un serveur informatique. Le logiciel évalue la conformité de la désinfection des mains et envoie un signal à chaque anomalie. On peut ainsi suivre, en temps réel, la traçabilité de l’hygiène des mains, par chambre et par service.

Testé pendant trois ans dans le service des Maladies Infectieuses et Tropicales des Hôpitaux de Marseille, Médi-HandTrace sera sur le marché début 2015.

« La désinfection des mains avec le SHA reste le meilleur rempart contre les infections nosocomiales », affirme Bernard Delord, fondateur de Médi-HandTrace. « Malgré l’importance du sujet, on sait que le protocole de l’hygiène des mains n’est pas entièrement respecté et aucun outil ne mesurait ces pratiques auparavant», poursuit Bernard Delord. Selon lui, ce dispositif permet non seulement « la prévention des infections nosocomiales », mais aussi « une meilleure compréhension de la problématique. »

Un suivi des soins 2.0

Le consortium Médi-HandTrace a également développé le Patient Smart Reader, un outil révolutionnaire qui permet la traçabilité informatique des soins prodigués aux patients. A l’aide d’une scannette améliorée et de codes barres, le soignant s’enregistre et identifie le patient. Ensuite, à partir d’une base de données, il inscrit en temps réel les actes qu’il pratique. Le soignant a également la possibilité de consulter les soins déjà prodigués en amont ainsi que ceux restant à faire. Un nouveau système qui évite les erreurs, augmente la qualité des soins, facilite et optimise les transmissions entre le personnel soignant.

Des données précieuses

Outre la traçabilité des soins et la lutte contre les infections, l’autre atout majeur des dispositifs Médi-HandTrace est l’enregistrement des précieuses données du logiciel. Les audits sont rares et compliqués à réaliser en milieu médical. « Que ce soit l’hygiène des mains ou le suivi des soins, les donnés collectées par Medi HandTrace vont permettre de mieux comprendre la problématique des infections nosocomiales », souligne le Professeur Brouqui, chef du service des Maladies Infectieuses et Tropicales des Hôpitaux de Marseille. Le médecin poursuit « l’analyse de ces informations va nous pousser à améliorer notre travail et à développer de nouvelles méthodologies, adaptées à chaque service. »

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Laisser une réponse