Eau en couleur, le tourisme au bout des doigts

ÉCONOMIE Publié le 12 février 2015 à 18h45

Une création digitale inédite, voilà ce qui attendait les curieux ce mardi 10 février au Bo[a]t (Marseille, 1er), non loin du Vieux-Port de Marseille. L’agence de développement touristique des Alpes de Haute-Provence (ADT 04) présentait haut et fort Eau en couleur, un nouvel outil qui met en lumière les attraits touristiques du département : un livre numérique augmentée. Une fois l’appellation barbare digérée, on se retrouve face à un concept innovant, une nouvelle perspective.

Un guide ludique

Le livre numérique, on sait ce que c’est. Des pages numérisées que l’on fait défiler sur une tablette. Ici la base est la même, mais tout le contenu est enrichi, ou plutôt « augmenté », pardon.  Une sorte de mix entre le livre numérique, le jeu vidéo et le web-documentaire. Le lecteur n’est pas uniquement spectateur. Dès les premières pages, la narration l’invite à participer. Attiré par telle ou telle image, il construit son propre parcours au sein du livre.  Des jeux à résoudre lui permettent d’accéder à d’autres espaces, des vidéos, des photos, des récits, des recettes de cuisine. Il peut même gagner des lots comme par exemple un dîner. « Le guide du routard en plus fun », lâche Marc Alcaraz, architecte digital et développeur d’Eau en couleur. « Nous restons de moins en moins longtemps sur les pages des outils numériques, précise le développeur, l’aspect ludique permet de conserver l’intérêt du public et de toucher plus de gens ».

Coopération transfrontalière

Financé par le programme européen de coopération entre l’Italie et la France (Alcotra), Eau en couleur a été réalisé avec la province frontalière de Cuneo. Les professionnels du tourisme des deux pays ont travaillé ensemble pour réunir toutes les informations  touristiques. Le livre numérique est téléchargeable gratuitement. Son contenu est mis en ligne en données ouvertes, « open data », c’est-à-dire accessible à tous. Il peut donc être diffusé par tout le monde, professionnel du tourisme, bloggeur ou simple utilisateur des réseaux sociaux. « Comparé aux actions traditionnelles de communication, le rapport entre le coût de l’opération et le nombre de personnes touchées est extrêmement bon », affirme Jean-Louis Michel, président de l’ADT 04. Il est donc fort probable que d’autre région adopte ce nouveau concept de guide touristique.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


2 Réponses à “Eau en couleur, le tourisme au bout des doigts”

  1. Merci à Citypost pour ce reportage qui « éclaire » sur les ambitions de la destination Alpes de Haute-Provence comme le fera notre livre numérique augmenté au fil des pages !!!

    Répondre
  2. Raconter le territoire du 04 sous toutes ses couleurs, le scénariser avec les moyens « augmentés » du numérique et des tablettes, c’est une belle proposition qui a été confiée à 2h60 comme éditeur et concepteur transmedia. Une nouvelle culture du livre et de la narration interactive que nous partageons avec l’équipe de l’ADT04 et Marc Alcaraz au développement. Téléchargez désormais le livre augmenté sur visit04.com !

    Répondre

Laisser une réponse