Grève des enseignants : comment ça se passe à Marseille ?

ÉDUCATIONPublié le 02 février 2015 à 17h30

Encore une grève à Marseille… Après la RTM et les agents de la propreté de MPM, ce sont les enseignants (écoles, collèges et lycées) qui seront en grève demain à l’appel de L’intersyndicale Education des Bouches-du-Rhône (FSU, CGT Educ’action et SUD Education). Les personnels mobilisés se rassembleront à 11h devant l’Inspection Académique en vue d’une manifestation (Marseille 1er).

Dans son communiqué, l’intersyndicale demande « une révision à la hausse de la dotation académique », « l’extension de la carte de l’éducation prioritaire » et « le maintien de l’offre publique de formation dans tous les secteurs ». Elle revendique « une réduction des effectifs dans les classes » et exige « la revalorisation des salaires ». La liste est encore longue. Malgré cette grève, les écoles, sous décision du chef d’établissement, devraient pour la plupart restées ouvertes et accueillir les enfants. Dans le cas contraire, la municipalité a prévu le coup : offrir « un service d’accueil dans les Accueils de Loisirs Sans Hébergement. »

13 centres aérés ouverts gratuitement

Depuis 2008, la loi prévoit un droit d’accueil pour les élèves, assuré par la commune dans le cas où « le taux prévisionnel de grévistes est supérieur ou égal à 25% ». En clair : « tout enfant bénéficie gratuitement d’un service d’accueil lorsque ces enseignements ne peuvent lui être délivrés en raison de l’absence imprévisible de son professeur et de l’impossibilité de le remplacer. Il en est de même en cas de grève. » Une loi qui permet donc aux enseignants de faire grève librement et aux parents de travailler normalement. Demain, la municipalité ouvrira donc gratuitement 13 centres aérés (sur inscription) « pour les familles [de tous les arrondissements] dont les enfants ne pourront pas être accueillis dans leur école. » Les parents devront simplement préparer un pique-nique.

Andréa Dubois
@Dubois__Andrea

COMMENTAIRE


Une Réponse à “Grève des enseignants : comment ça se passe à Marseille ?”


Laisser une réponse