L’avenir de la Maison pour tous Belle de Mai, 2ème acte

Réunion à la Maison pour tous  de la Belle de Mai le 17 février 2015
SOCIÉTÉPublié le 19 février 2015 à 19h01

« Oui le Conseil Général achètera des locaux pour les mettre à la disposition de la Maison pour tous ». Jean Noël Guérini, président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône (CG13), était de retour à la Belle de Mai mardi 17 février pour la seconde réunion sur l’avenir de la Maison pour tous (MPT) de ce quartier du troisième arrondissement de Marseille. Le président du CG 13 a confirmé les engagements pris lors de la première concertation mi-janvier.

Des locaux supplémentaires

Une procédure est engagée pour que le CG13 achète les locaux mitoyens de l’actuelle Maison pour tous, boulevard Boyer. Une acquisition qui permettrait au centre social de gagner environ 230 m2. Le coût de l’opération n’est pas encore officiel mais les services du Domaine donneront leur estimation du bien dans les jours à venir. Une fois propriétaire, le CG13 mettra ces locaux à disposition de la Mairie de Marseille et de Léo Lagrange (délégataire de la MPT). Jean Noël Guérini a tenu a rappeler que le Conseil Général prendrait en charge le montant des travaux à hauteur de 80%. « Après, la balle est dans le camps des habitants, des travailleurs sociaux et de la mairie de secteur pour construire ensemble le projet », a lancé le Président du CG13. Il a ensuite précisé son souhait pour que tout se déroule dans un consensus général. Développer, moderniser et adapter le pôle d’animation au quartier et à ses habitants, voilà le projet.

Un nouveau projet 

Pour renforcer la cohésion au sein du quartier, l’équipe de la MPT, les habitants et la mairie doivent élaborer un nouveau projet culturel et social. « On avance pas à pas vers un objectif concret, une expansion des activités et des animations avec une mise à disposition de nouveaux outils » lance Lisette Narducci, maire des deuxième et troisième arrondissements. Ce nouveau programme d’éducation populaire s’articulerait entre la MPT actuelle (1000m2), les nouveaux locaux et 550m2 supplémentaires à la Friche Belle de Mai. « Les espaces de la Friche représentent un outil important pour le développement des activités jeunesse, financé par les pouvoirs publics », ajoute la maire de secteur. Le nouveau concept permettra aussi d’améliorer les condition de travail à la MPT. « Tous les soirs on est obligé d’utiliser la salle polyvalente pour les activités et pendant les vacances, on se retrouve parfois avec 120 jeunes », explique Nicolas, responsable du pôle jeunesse de la MPT Belle de Mai.

Une bibliothèque ?

Le collectif Brouettes et compagnie qui milite pour une bibliothèque dans le quartier pourrait voir son combat porter ses fruits. Lors de la précédente concertation, Jean-Noël Guérini avait proposé la mise à disposition du bibliobus qui sillonne le département. Nouvelle étape : des membres de Brouettes et compagnie et de la MPT, rencontreront le directeur de la bibliothèque départementale début mars. Ils  échangeront à propos de l’élaboration d’un projet de bibliothèque.  Rien de sûr pour l’instant, mais la silhouette d’un espace livre pour les 45 000 habitants de la Belle de Mai se précise de plus en plus.

A l’issue de cette seconde réunion, l’avenir de la MPT et de l’essor culturel et social de la Belle de Mai se retrouve entre les mains des citoyens. Serges Pizzo, président du Comité d’intérêts de quartier, se dit satisfait : « j’ai aujourd’hui le sentiment que nous sommes en train d’écrire une page de l’histoire du quartier », conclut-il sans masquer son émotion.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

Sur le même sujet :

Bientôt une nouvelle Maison pour tous à la Belle de Mai ?

 
 
 
 
 
 

COMMENTAIRE


Laisser une réponse