Sainte-Victoire : 500 scouts réunis pour l’environnement

ENVIRONNEMENTPublié le 10 février 2014 à 17h30

Chaque année, les trois grandes familles du scoutisme français (Scouts et Guides de France, Scouts et Guides d’Europe et Scouts Unitaires de France) se réunissent pour une journée commune de service. Le samedi 7 février, ils étaient entre 500 et 600 scouts, âgés de 6 à 20 ans, pour participer à un « atelier nature » consacré au nettoyage de la Sainte-Victoire. Objectif : désherber, réparer, ramasser des pierres et baliser des sentiers pour protéger cet espace naturel tout en sensibilisant les jeunes scouts à la préservation de l’environnement.

10heures – C’est le grand rassemblement devant la Maison de la Sainte-Victoire (Saint-Antonin-sur-Bayon) pour les jeunes scouts. Foulards, chemises colorées, chaussures de marche, shorts et bâtons ; ils sont tous équipés pour démarrer leur journée de mobilisation. Avant la répartition vers les différents ateliers, le Père Pierre d’Allemagne fait un bref rappel historique : « Nous sommes là aujourd’hui parce qu’il y a 25 ans, la Sainte-Victoire a été dévastée par un incendie. Et quand moi j’étais à la place de [ces jeunes scouts] j’étais venu pour oeuvrer ici, pour essayer de réparer les dommages de cet incendie. « . Plus de 5 000 hectares dévastés et un travail de plus de deux ans pour les scouts volontaires avaient alors été nécessaires.

11heures – Les différents groupes sont tous partis vers leurs ateliers respectifs. D’un côté les plus jeunes restent sur le site de la Maison Sainte-Victoire pour débroussailler et enlever les mauvaises herbes. De l’autre les plus grands sont partis à pieds, en voiture ou en car pour élaguer les arbres, nettoyer le canal de Zola (commune du Tholonet), entretenir et baliser les sentiers, nettoyer, débroussailler et ramasser les pierres gênantes. Pour les plus jeunes, les ateliers sont ponctués de petits jeux animés par les chefs scouts. « Une façon de s’amuser tout en prenant conscience de la nécessite de protéger l’environnement, mais aussi en acquérant des connaissances et compétences. » explique le père Pierre d’Allemagne.

Les ateliers ont été préparés par l’équipe technique du Grand Site Sainte-Victoire (établissement public chargé de protéger et valoriser les 35 hectares de la montagne Sainte-Victoire). Philippe Maigne, son directeur, a été contacté pour organiser la journée : « C’est un peu le rôle du grand site Sainte-Victoire que de coordonner et d’encadrer certains de ces chantiers« .

12heures – C’est l’heure du repas pour les scouts ! Un pique-nique improvisé dans l’herbe. L’occasion pour les enfants de nous livrer leur ressenti sur cette journée. Fiona (9 ans) est ravie car elle « aide la Sainte-Victoire« . Idem pour Alexandro (10 ans) qui pense que le « scoutisme c’est aussi aider la nature« 

Après-midi – Tout au long de la journée, les enfants sont encadrés par plusieurs organismes afin de mener leur tâche dans les règles. Leur action terminée, les scouts se rendent à Aix-en-Provence pour la messe (célébrée par Monseigneur Dufour, Archevêque d’Arles et d’Aix) avec la sensation d’être devenus des « citoyens actifs et utiles« . C’est en tout cas ce que pense le père Pierre d’Allemagne : « le travail qu’ils vont faire aujourd’hui, quand ils reviendront dans 10 ans, dans 5 ans, qu’ils puissent dire et bien ça c’est moi qui l’ai fait« .

Andréa Dubois
@Dubois__Andrea

COMMENTAIRE


Laisser une réponse