Le Conseil Citoyen : quand les habitants décident enfin

SOCIÉTÉ publié le 10 mars 2015 à 18h53

Intégrer la voix des habitants aux projets de réaménagements des quartiers, une idée débattue mercredi 4 mars aux Bancs Publics (Marseille, 3ème). Le collectif Citoyens du 3, en marche et en démarche et le CIQ Belle de Mai y organisaient une réunion d’information sur les Conseils Citoyens. Ces comités sont mis en place pour représenter les habitants dans les projets d’aménagement du territoire. Chantal Tallland, anthropologue, urbaniste et directrice de l’école de la rénovation urbaine était là pour présenter le dispositif et répondre aux questions des habitants.

L’urbaniste le clame haut et fort, « aujourd’hui, on ne peut plus laisser les habitants à côté des projets, il en va de la qualité du projet lui même ». Côté spectateurs, certains se réjouissent comme Hélène, « ça donnera plus de transparence et les habitants auront une place dans les projets d’aménagent urbain ». D’autre sont plus méfiants, comme Pierre qui « attend de voir comment  ça se passera vraiment une fois que le Conseil Citoyen sera en activité ». Pour Chantal Talland, « la loi est très claire, les habitants auront un réel pouvoir de décision dans les projets ».

Le principe a vu le jour avec la loi Lamy du 21 février 2014. Elle prévoit la mise en place d’un conseil citoyen dans chaque quartier prioritaire. Cette nouvelle instance sera constituée de membres d’associations, d’acteurs locaux et d’habitants tirés au sort, dans le respect de la parité homme/femme. Cette institution indépendante formera un nouvel outil et permettra un travail de co-construction entre les élus locaux, les techniciens et les habitants. Ainsi, les projets de rénovation urbaine s’articuleront autour de propositions formulées par des riverains.

Impliquer les habitants des quartiers dans la politique de la ville c’est l’idée force du rapport Mechmache/Bacqué. Remis en juillet 2013 à François Lamy, ancien ministre délégué à la ville, ce document souligne l’importance d’associer les habitants au développement de leurs quartiers. Une porte s’ouvre donc  vers une démocratie plus participative. Il ne reste plus qu’aux habitants à se mobiliser pour faire valoir leur droit et entendre leurs voix.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Une Réponse à “Le Conseil Citoyen : quand les habitants décident enfin”


Laisser une réponse