Portraits et témoignages des « Dames de l’Exil »

SOCIÉTÉpublié le 16 mars 2015

Témoignages poignants, portraits saisissants. Les dames de l’Exil, récits de différents parcours de femmes, aujourd’hui âgées, issues de diverses vagues migratoires. L’ouvrage regroupe textes et photos en noir et blanc. Ce témoignage en images et en mots résulte d’une coopération entre plusieurs associations et le photographe Kamar Idir. Le centre social Agora (Marseille 14e) organisait le 5 mars une après-midi autour du livre, l’occasion pour CityPost de rencontrer les membres du projet.

« C’est femmes ont toujours été mises de côté, ignorées, ce livre est une façon de leur rendre hommage », explique Mustapha Mohammedi de la FRACHI (fédération régionale des acteurs auprès des Chibanis  – terme arabe pour les anciens ). Ces témoignages et portraits favorisent aussi la transmission aux jeunes générations. « Les femmes que nous avons rencontrées sont souvent restées sans communiquer avec le monde extérieur », lâche Nacéra Tolba qui a participé aux entretiens. « Il est primordiale que les jeunes générations de femmes immigrées fréquentent les associations, le milieu socioculturel, pour rencontrer du monde, échanger des idées, partager les expériences, les poids et les souffrances. » Isolement linguistique, peur de l’inconnu, choc des cultures… Autant de maux quasi inhérents à l’exil.

Les Dames de l’Exil  est à la fois un ouvrage de mémoire et un support de réflexion pour les femmes qui arrivent aujourd’hui.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Laisser une réponse