Terre de Mars : l’agriculture débarque en ville

ÉCONOMIEPublié le 2 mars 2015 à 10h27

Terre de Mars… Un nouveau collectif qui compte bien s’attaquer au paysage marseillais. Le 23 février dernier, ce groupe de jeunes diplômés conviait CityPost à une soirée de présentation et de soutien à leur projet : développer l’agriculture en milieu urbain. Depuis octobre 2014, Terre de Mars travaille pour remettre en activité agricole une bastide du 14ème arrondissement de Marseille, le Mas des Guorguettes, au nord du quartier Sainte Marthe. Objectif : créer une dynamique économique avec une production de denrées alimentaires au plus proche de la ville.

Produire dans la ville

Terre de Mars rassemble une dizaine de personnes, architectes paysagistes et urbanistes autour du même objectif, développer l’agriculture urbaine. Les membres du collectif travaillent sur leur temps libre pour remettre sur pied les sept hectares de terrain, propriété familiale d’un des membres du collectif. Une terre qu’il a fallu remettre en état. «  L’exploitation date du XVIII ème, mais il n’y a plus d’activité agricole depuis plus de 30 ans » nous confie Augustin. Après plusieurs réunion en octobre dernier, Terre de Mars passe à l’action : maraîchage, mais aussi apiculture ou production de champignons. « On souhaite développer l’agriculture en milieu urbain pour apporter aux citadins des produits de qualité en circuit court », explique Maxime. « Notre philosophie c’est aussi de partager un savoir faire. Ici, les habitants peuvent venir voir où et comment sont cultivés les produits qu’ils mangent », ajoute Augustin. Le projet de Terre de Mars offrirait donc la possibilité de transmettre aux habitants un nouveau mode de consommation. Mais au-delà, leur entreprise apporte une autre vision de l’aménagement urbain.

Nouveau modèle d’aménagement urbain

« En tant que paysagistes, nous avons aussi la mission d’aménager l’espace urbain de manière durable et de proposer une alternative au tout béton », précisent Augustin et Maxime. Le projet Terre de Mars, c’est aussi l’occasion d’expérimenter un nouveau modèle d’urbanisme. Pas une simple action militante pour lutter contre les promoteurs immobiliers. Un vrai modèle économique autonome et reproductible. Développer les espaces agricoles en ville répondrait à une demande de plus en plus importante. Il n’y a qu’à regarder autour de nous pour observer la croissance fulgurante des AMAP (Association pour la Maintien d’une Agriculture Paysanne), de la consommation de produits labellisés bio, d’une volonté de vivre et de manger sain, de privilégier les circuits courts et les produits de saisons…etc

Alors certes, d’aucuns se gausseront de ce collectif, l’étiquetant écolo-gaucho-néo-hippie . Mais plus sérieusement, pensons-y deux minutes : l’agriculture urbaine ne serait-elle pas un acteur important du modèle économique des cités de demain ?

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


5 Réponses à “Terre de Mars : l’agriculture débarque en ville”

  1. Le Fruit des Glaneurs

    Serait-il possible de nous communiquer les coordonnées de ce collectif ?

    Répondre
    • Kevin Derveaux
      Kevin Derveaux

      Bonjour, nous leur transmettons votre message et votre adresse mail. Ils reviendront vers vous. Au plaisir !

      Répondre
  2. CHERIF ROSE

    Bonjour !
    Pourriez-vous, svp, m’indiquer vos coordonnées pour que je puisse venir avec ma petite famille visiter et acheter un panier de légumes ?
    Bonne journée et merci
    Mme Chérif (prof de saint-Jo ! )

    Répondre

Laisser une réponse