Charile Free, des ateliers jazz dans les collèges

CULUTUREPublié le 22 avril 2015 à 18h12

Il est sur scène, face au micro. Sa main légèrement tremblotante tient le texte, ses yeux sont rivés dessus. Les mots sortent peu à peu au rythme du saxophone et du clavier. Thomas est élève en troisième au collège Chape (Marseille 4e). Ce mardi 14 avril, c’est atelier jazz animé par le trio Bulu Fulassi. La journée, organisée par l’association vitrollaise Charlie Free, se divise en deux temps. Un concert pédagogique pour expliquer l’histoire du jazz, pilier de la musique d’aujourd’hui. L’après-midi, les spectateurs passent à l’action : atelier d’écriture puis slam et improvisation avec les musiciens, on stage s’il vous plaît !

En amont de l’atelier, les élèves on travaillé sur le thème de la dystopie. Genre littéraire d’anticipation pessimiste annonçant un avenir sombre et froid, privé de liberté, déshumanisé. En s’appuyant sur les écrits d’Orwell ou de Huxley, les collégiens ont rédigé des textes touchants mais surtout impressionnants. « Je crois qu’ils sont à un âge où ils vivent, où ils perçoivent cette société qui les enferme, les stigmatise, les place dans des cases » explique Agathe Giraud professeur de Lettres. « Leurs textes sont durs, mais c’est parce que la société l’est et qu’ils savent très bien dans quel monde ils sont ». L’art pour exprimer leur vision du monde.

Le but de l’atelier est de faciliter l’accès des collégiens au jazz et de développer leur curiosité artistique. « On a bien entendu un pied dans le jazz et les musiques improvisées. Mais nous avons aussi un pied dans le slam, un courant musical qui parle plus aux élèves et qui leur permet de rentrer plus facilement dans ces musiques » affirme Aurélien Pitavy, directeur de Charlie Free. Ces actions pédagogiques avec le trio Bulu Fulassi sont proposées dans le département depuis 2010 et ont sans doute déjà suscité plus d’une vocation.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Laisser une réponse