[TTOTS 2/3] Comment fabrique-t-on une boule de pétanque ?

ÉVÉNEMENT – Publié le 18 avril 2015 à 14h08

En vue de l’événement « Tu Tires Ou Tu Scratches ? », CityPost a décidé de faire un zoom sur La Boule Bleue. Cet société, partenaire du tournoi, fabrique des boules de pétanque à Marseille depuis maintenant 111 ans. L’arrière-grand-père d’Hervé Rofritsch, aujourd’hui patron de la boîte, fabriquait alors 2 boules de pétanque par jour. Génération après génération, la société a grossi jusqu’au dépôt de la marque « La Boule Bleue » en 1960 par le père d’Hervé Rofritsch. Si ce dernier a voulu être partenaire de « Tu Tires Ou Tu Scratches ? » c’est « pour la convivialité de l’événement […] et [son] goût pour la musique electro. »

Pour fabriquer une boule de pétanque, comme dans n’importe quel ouvrage d’artisanat, plusieurs étapes sont nécessaires. Des coquilles (demies-sphères) d’acier inoxydable ou de carbone de même poids et dimension sont assemblées, puis soudées avant d’être lissées et polies « pour devenir le plus lisses possible » explique Fabienne Genevois, assistante de direction à La Boule Bleue. Les boules sont ensuite cuites dans un four à plus de 800 °C avant d’être trempées dans des bains d’eau pour être refroidies. Un choc thermique qui permet à la sphère métallique de gagner en solidité. Les personnalisations sont ensuite possibles : le prénom et les rayures sont à la discrétion du client. Seuls le logo Rofritsch et le numéro de série sont obligatoirement marqués. Le diamètre doit être compris entre 7,05 cm et 8 cm et le poids, entre 650 grammes et 800 grammes.

Avec des triplettes dont le prix varie de 95 € à 225 €, La Boule Bleue s’adresse à un public de pro. Mais à travers des événement comme « Tu Tires Ou Tu Scratches ? » cette institution marseillaise de la pétanque entend bien se faire connaître par delà cet univers d’initiés.

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse