[TTOTS 3/3] Le jour J

ÉVÉNEMENT – Publié le 21 avril 2015 à 17h56

Un grand boulodrome à ciel ouvert, le soleil qui tape. Des gens sur tout le terrain, boules en main. Du minot au papé, toutes les générations d’habitants représentées. Les odeurs de grillade se mêlent aux effluves des bombes de peinture. Les têtes s’agitent et les bassins remuent sur les lignes de basse et les beats funky. Le son percutant d’un carreau réussi qui soulève la poussière, sourires échangés entre deux coéquipiers, un point de marqué ! Non, ce n’est pas la vision idyllique d’une fête de quartier. Simplement la septième édition de Tu Tires Ou Tu Scratches qui a secoué la Belle de Mai samedi 18 avril. Cocktail bien frappé : tournoi de pétanque, performances graffiti et musique live !

Une fois les 100 participants inscrits, les équipes se forment à la mêlée. Comprenez : obligation d’aller vers l’autre. « Je viens d’Aix-en-Provence, c’est la deuxième fois que je participe et c’est vraiment sympa, idéal pour rencontrer du monde », sourit Cécile. Alain est lui un habitant du quartier de longue date. « Ce qui me plaît le plus c’est la convivialité, le rapprochement des jeunes, des vieux, des gens de toute la ville. Ca me rappelle la Belle de Mai d’avant… On devrait faire ça plus souvent ! » Un avis partagé par Kika, « On était de passage à Marseille et on en a profité pour venir faire un tour, explique cette jeune mère de famille. « Franchement, bon esprit ! On reviendra l’année prochaine ! », conclut-elle en observant son fils en plein atelier graffiti.

Au total, 500 personnes ont foulé le sol du terrain de Les Bleus (Marseille 3e) pour jouer aux boules, danser, graffer, boire un verre, ou simplement partager un moment festif et convivial. Une édition plus que réussie pour les organisateurs. « Toute l’équipe est super contente », lâche Guilhem, un des membres fondateurs de la manifestation. « J’ai l’impression que tout le monde est pote, que tout le monde a rencontré de nouvelles personnes. C’est comme ça qu’on a toujours voulu que soit l’événement. Et aujourd’hui, on ne pouvait pas attendre mieux ! »

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Laisser une réponse