Un parking sous le parc Longchamp mobilise des habitants

SOCIÉTÉ Publié le 22 juin 2015 à 19h08

« Marseille capitale de la voiture », voilà le type de panneaux brandis par les manifestants samedi 20 juin, à la sortie du métro 5 avenues/Longchamp (Marseille 4e).Rassemblés par les collectifs « Laisse béton » et « SOS Longchamp », les citoyens présents protestaient contre un projet de parking sous le parc Longchamp. Un projet de parking qui implique l’abattage d’une partie des arbres et menacerait donc le poumon du quartier.

Un projet de 500 places voté en 2006

Quatre étages en souterrain, situés à l’angle des boulevards Cassini et Jardin Zoologique, capables d’accueillir près de 500 véhicules, voilà ce qui inquiète les manifestants. Une vingtaine d’arbres serait abattus pour les besoins du chantier. « Le problème c’est que d’autres arbres vont mourrir », tempête Eric Mullard, porte-parole du collectif « SOS Longchamp ». « Pour creuser ce parking, ils vont enlever 50 000 mètres-cubes de terre, poursuit le militant, ça va assécher le sous-sol. Par stress hydrique, par répercussion, les arbres situés en amont du chantier vont disparaitre. »

Le fameux projet du parking « Cassini-Longchamp », ne date pas d’hier. Il a été voté en 2006 par la communauté urbaine, mais a du affronter, depuis, de nombreuses batailles juridiques. Dès 2008, des collectifs d’habitants saisissent la justice pour tenter de faire annuler la construction. En 2012, à l’issue de plusieurs procès, le tribunal administratif donne raison aux collectivités territoriales. « Tous les recours juridiques ont été purgés », affirme Bruno Gilles, sénateur-maire du 3ème secteur de Marseille.

« Le sujet est clos »

Élu à la tête de la mairie des 4e et 5e arrondissements depuis 1995, Bruno Gilles a suivi le dossier depuis le départ. Et selon lui, le parking se fera : « le sujet est clos ». « Je rappelle que les 4 CIQ [Comités d’intérêt de quartier, NDLR] concernés autour du parc Longchamp ont donné un avis favorable. Il y a 10 ans j’avais même reçu une pétition de 3200 personnes qui souhaitaient la construction du parking » souligne le sénateur-maire.

Jean-Noël Guérini en 2008 et Marie-Arlette Carlotti en 2014 avaient fait campagne contre ce parking. Bruno Gilles a tout de même été réélu. Chez les habitants comme dans la classe politique, le sujet divise donc. Un désaccord qui pourrait même rapidement se transformer en affrontement. Les militants appellent à la désobéissance civile, à l’occupation des arbres, voire à l’établissement d’une ZAD (Zone à défendre). Bruno Gilles s’est quant à lui juré de poser une première pierre avant la fin de l’année 2015.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


2 Réponses à “Un parking sous le parc Longchamp mobilise des habitants”

  1. Leman

    Voulant acheter un appartement donnant sur ce parc en 2014, je suis allée voir au cadastre ce qu’il en était. Le projet a été abandonné , si Q park soumissionne de nouveau il faudra recommencer la procédure entièrement y compris l’autorisation du ministère de la culture puisque cet endroit est classé . Alors qui croire ??

    Répondre
  2. Mais quel interet écologique?!!! L’interet de Qpark c sur. C leur boulot de faire du fric. Surtout à Marseille les parking les plus cher de France. Les interets de Bruno Gilles. Peut être a t’il été acheté? c une éventualité. L’interet général : Certainement pas ! Dans la ville de France la plus pauvre en espaces verts, le manque d’espaces verts est criant. Aprés l’école, les week-end et jours fériés le parc Longchamps est à rabord. En même temps Bruno Gille, Gaudin et apparentés ( qui?…) ont volontairement suprimés le nombre de places pour créer le besoin et faire dire à la population qu’il faut un parking. Mais le parking Vallier, tout a coté du Parc n’est jamais plein. Egalement, Bruno Gilles s’appuit sur l’avis des CIQ mais ils ne représentent pas la population. Ce sont des petits vieux choillés par la ville avec locaux, lotos, filets garnis et autres avantages. Donc interet général : c’est faux ! interet de Qpark et de Bruno Gille, leur commercial. SVP faites du journalisme, enquetez. Allez demander l’avis aux gens du quartier (s’il en ont encore un) : Avec le buldozer médiatiques les gens n’ont plus d’avis. ils répondent souvent « C’est bien ! » Des légumes !

    Répondre

Laisser une réponse