Une caravane high-tech voit le jour dans les quartiers nord

SOCIÉTÉPublié le 16 juin 2015 à 15h32

L’Estaque, Marseille. C’est dans ce quartier situé à l’extrême nord de la ville que le collectif Yes We Camp élabore ses caravanes. Ce jour-là, ils sont trois à travailler sur une roulotte rouge qui servira plus tard de caravane-média. C’est la deuxième qui voit le jour après après la caravane-atelier qui sillonne le territoire pour permettre, entre autres, la fabrication de mobilier urbain.

Cette fois-ci, les bricoleurs engagés se sont lancés dans un projet high tech. L’intérieur de la maisonnette sur roues a été chamboulé depuis deux mois. Bientôt elle sera totalement amovible et accueillera une régie son pour faire de la radio, un vidéo-projecteur pour diffuser des films ou encore une imprimante 3D. La caravane doit être achevée avant la fin du mois de juin. Le 25 de ce mois-ci elle sera au parc Chanot (Marseille, 8e) à l’occasion du Forum Jeune. Deux jours plus tard, elle servira de régie radio pour Radio Galère, Radio Grenouille et Radio Zinezine lors d’Alternatibaïoli, une rencontre autour de la transition énergétique qui se tiendra place des Danaïdes (Marseille, 1er).

Un projet durable dans des quartiers

Si le collectif Yes We Camp entend bien mettre sa flotte de caravane à disposition d’associations ou de médias, il compte également s’en servir pour ses actions sur le terrain. En collaboration avec le Cabanon Vertical, un travail sur deux quartiers populaires (dont les noms n’ont pas encore été rendus publics) va voir le jour pour une durée de deux ans.

Avec la caravane-média et la caravane-atelier, le collectif assurera une présence deux fois par semaine pour venir à la rencontre des habitants et jauger leurs besoins et leurs envies. Chaque trimestre, une restitution festive aura lieu. Et une fois par an, un chantier de deux ou trois semaines servira à mettre en application les demandes des habitants.

La Caravanade

« On se dit qu’une caravane avec des couleurs originales ça éveille plus la curiosité des gens qu’un simple camion avec des outils » sourit Maxime Guénnoc, coordinateur du projet caravane-interactive. Un projet qui s’inscrit dans une entreprise plus large : celle « de créer une réelle flotte mobile pour se déployer facilement sur le terrain ».

Si aujourd’hui la caravane-atelier est déjà en service, la caravane-média ne va pas tarder à la rejoindre. Dans les mois à venir une caravane-cantine pour préparer des repas et une caravane-sanitaire avec toilettes sèches et douche solaire vont rejoindre l’escadron de choc des Yes We Camp. « En attendant la caravane-sport et la caravane-sauna » ironise à peine Maxime…

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse