Chambres de métiers et de l’artisanat : les départements fusionnent

ÉCONOMIEPublié le 6 juillet 2015 à 17h06

Un pour tous et tous pour cinq, depuis le 1er juillet 2015 c’est chose faite. Cinq Chambres de métiers et de l’artisanat de la région PACA ont fusionné pour former la CMAR PACA : Chambre de métiers et de l’artisanat de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ainsi, les chambres des Alpes de Haute-Provence, des Hautes-Alpes, du Vaucluse, du Var et des Bouches-du-Rhône mutualisent leurs forces et lancent une politique régionale. La chambre des Alpes-Maritimes a préféré garder son indépendance pour le moment. Mais André Bendano, président de la CMAR, laisse la porte ouverte : « si les Alpes-Maritimes veulent nous rejoindre, il y aura un poste de vice-président pour la délégation 06. »

La création de la CMAR a été votée par les représentants des cinq chambres en juin 2012. Pourquoi ? «Tout simplement parce que plus fort on est ensemble », affirme André Bendano. « Nous avons mené une réflexion commune pour être plus performants et s’adapter au monde économique de demain » ajoute le président de la CMAR. Les trois années de concertation en amont de l’annonce officielle ont permis d’élaborer une politique commune avec deux axes forts : renforcer la proximité auprès des artisans et développer l’apprentissage.

Proximité et apprentissage

« Productivité, communication… Les artisans d’aujourd’hui font face à des problématiques de plus en plus complexes », affirme André Bendano. « Nous souhaitons renforcer notre service de proximité pour apporter aux artisans les outils dont ils ont besoin pour s’adapter », précise le président de la CMAR. Etre au plus près des affiliés et améliorer la qualité du service, un des engagements de ce lifting des Chambres de métiers et de l’artisanat. Autre priorité : revaloriser l’apprentissage.

« L’apprentissage est une religion pour l’artisanat », lance Jacques Montano, président de la délégation du Var. « Avec un taux d’intégration dans la vie active de 85%, c’est plus que jamais une voie d’avenir » souligne-t-il. La CMAR PACA envisage de développer l’Université régionale des métiers et de l’artisanat pour proposer des filières en alternances du CAP aux diplômes de l’enseignement supérieur.

Grâce à cette fusion, la CMAR PACA représente aujourd’hui un budget de 60 millions d’euros. La nouvelle politique commune, tournée vers l’avenir, doit maintenant prouver son efficacité.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Laisser une réponse