La solidarité dans un panier

SOCIÉTÉPublié le 28 juillet 2015 à 18h10

Chaque mardi, au Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) William Booth, c’est le même rituel. Les résidents de la structure viennent chercher leur « panier solidaire ». Assortiment de produits laitiers, légumes, biscuits et parfois viande, ce kit est fourni gratuitement par la banque alimentaire et distribué par le CHRS aux personnes logées par l’Armée du Salut. « Nous proposons ces paniers depuis maintenant quatre ans et ça marche vraiment bien […] Ce qui est important pour nous aussi c’est de tisser du lien entre les gens », affirme Jocelyne Bresson, directrice du CHRS William Booth.

Autour d’un café, avant la distribution, les bénéficiaires ont le temps de faire connaissance. Un ticket portant un numéro leur est distribué par un salarié du centre. Tour à tour, ils sont ensuite appelés pour venir chercher leurs produits. « Sisi », comme on l’appelle ici, est salariée du centre depuis décembre. Chaque mardi elle distribue les paniers solidaires avec le sourire aux lèvres : « les gens viennent prennent leurs produits et tout se passe bien. On prépare un panier pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer et quelqu’un se charge de leur apporter ».

Parmi les bénéficiaires ce jour-là, des profils très divers. Jean-Pierre est retraité, depuis deux ans maintenant ce système lui permet de faire des économies : « j’ai une petite retraite et ces paniers me permettent d’avoir des légumes et de dépenser un peu moins ». Une famille arménienne est aussi présente. « Nous sommes arrivés en janvier 2013 et tous les mardis nous venons chercher des légumes. C’est très bien pour nous et nos trois enfants », détaille Sahak, le père de famille. Ils sont assez peu, de l’aveu des salariés du centre, à venir chercher un panier ce jour-là. Hommes, femmes, familles, jeunes, vieux… Tous sont en situation précaire et apprécient cette action sociale du CHRS William Booth.

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse