Aïoli sur le Panier !

CULTURE – Publié le 18 septembre 2015 à 17h29

Reggae, pastis et bonne humeur étaient réunis jeudi 17 septembre devant l’UndARTground dans le quartier du Panier, Marseille 2e. La boutique organisait un apéro tout en musique dans la rue en présence de Papet J, membre du Massilia Sound System. Le chanteur chapeauté en profitait également pour faire découvrir quelques morceaux de son dernier album Raggamuffin Vagabond sorti en mai dernier. Entre 18h et 22h, des fêtards, des amis de l’artiste ou simplement des personnes de passage se sont trémoussés en sirotant quelques verres. Un événement populaire et festif comme on les aime.

« Ça faisait longtemps qu’on voulait organiser cela car les gars de l’UndARTground sont des amis […] et que le quartier du panier me tient vraiment à coeur. C’est ici que nous avons commencé avec Massilia », confie Papet J peu avant d’envoyer les décibels. L’artiste originaire de la Belle de Mai (Marseille, 3e) ne manque jamais une occasion de faire la fête. Pour faire découvrir son nouvel album plusieurs événements ont été organisés depuis mai dernier. Une manière pour lui de faire bouger sa ville gratuitement et simplement.

Un invitation au voyage

Ce nouvel opus, résolument orienté reggae, est une invitation au voyage, à l’ouverture d’esprit. « Ce n’est pas derrière son écran qu’on découvre le monde ! […] Il faut voyager vivre des expérience et les partager ensuite », conseille Papet J. Dans le morceau « Si j’étais maire de Marseille », Jali s’en prend aux décideurs politiques qu’il accuse de ne pas suffisamment entendre les citoyens qu’ils gouvernent. « Attention, je ne suis pas de ceux qui disent ”Tous pourris !” je laisse cela au gens du Front National et leur bile fielleuse » tempère-t-il. La concertation, l’échange et l’implication des citoyens, voilà les outils nécessaires pour construire la société d’après Papet J.

Et Marseille dans tout ça ? Évidemment ce Marseillais de naissance y reste attaché. Comme si les voyages qu’il multiplie pour des concerts – il était en Chine au début du mois et repart pour le Québec sous peu – étaient un moyen de se rendre compte à quel point sa propre ville est unique. « Les Marseillais ont pris l’habitude de sortir au Vieux-Port, au Cours Julien et un peu à la Pointe-Rouge mais il y a plein de coins magnifiques à Marseille ! », lance-t-il. Une chose est sûre, ce soir-là le feu était dans le quartier du Panier à grand coup d’« Aïoli »!

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse