Camp’Puces : s’équiper à moindre coût

UNIVERSITÉPublié le 10 septembre à 18h03

Midi, le soleil tape sur le campus de Luminy, Marseille 9e. Devant la cafétéria, Trilogik (voir notre précédent reportage ici) vient d’installer sa braderie solidaire. En cette période de rentrée universitaire, l’association marseillaise propose de s’équiper à moindre frais avec des objets de seconde main. Ce marché éphémère est la dernière phase du projet Camp’Puces. Un dispositif qui vise à limiter le gaspillage et réduire les déchets sur la cité universitaire.

Vaisselle, petit électroménager, fournitures scolaires, livres… « On vend surtout des objets utiles, tout ce qui peut vraiment servir dans une chambre étudiante » explique Pauline Bergère, responsable du projet. Florian, étudiant, est ravi : « un classeur pour 50 centimes, c’est quatre fois moins que dans le commerce et en plus c’est sur place ». D’autres se laissent tenter par un grille pain ou une lampe de bureau. « C’est pas cher et en bon état, je trouve ça vraiment cool, sourit Marie, on n’a pas tous les parents derrière pour couvrir les frais ».

Des objets jetés et récupérés

Pendant les vacances, les 1600 chambres universitaires sont vidées pour des travaux de maintenance. De nombreux étudiants jettent alors une partie de leurs biens pour simplifier le déménagement. C’est là qu’intervient Trilogik. Depuis deux ans, l’association propose aux étudiants un garde-meuble à prix libre. Elle récupère aussi les objets réutilisables pour les revendre à prix discount à la rentrée.

Une seconde braderie solidaire se tiendra à nouveau sur le campus de Luminy le jeudi 17 septembre. Trilogik, c’est aussi une ressourcerie dans le 6e arrondissement de Marseille. Un royaume de la récup’ ouvert tous les mercredis et vendredis.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Une Réponse à “Camp’Puces : s’équiper à moindre coût”


Laisser une réponse