« Engagés au quotidien », l’appli pour améliorer l’état des rues

SOCIÉTÉPublié le 30 septembre 2015 à 18h10

Il n’est généralement pas nécessaire de marcher longtemps dans Marseille pour trouver un container débordant ou un trou dans la chaussée. Pour répondre à ces problématiques, Marseille Provence Métropole (MPM) lance « Engagés au quotidien » un application d’un genre nouveau. Grâce à cet outil, téléchargeable sur iOS et Android, chaque habitant peut alerter MPM sur différents types de problèmes rencontrés dans la rue à l’aide de son smartphone.

Le principe est simple. Après inscription, vous êtes automatiquement géolocalisés et pouvez signaler, photo à l’appui, divers types de problèmes. Il existe au total 13 catégories de signalements possibles répartis en trois grandes thématiques : propreté, voirie et signalisation. Une fois la demande enregistrée et après un temps de validation, le responsable de secteur est averti. Une technique censée limiter les intermédiaires et augmenter l’efficacité des agents sur le terrain. Sur un plan interactif, tous les problèmes signalés sont symbolisés par des balises. Si par hasard, le souci que vous souhaitez notifier à MPM figure déjà sur la carte, un bouton « Je confirme » vous permet d’en appuyer l’importance. Plus un problème est confirmé, plus il devient prioritaire.

Monique Cordier, conseillère métropolitaine déléguée à la propreté, voit cette application « comme un outil parmi beaucoup d’autres tels que Allô Mairie ou le Contrat local de propreté pour améliorer l’état des rues ». Un outil qui a déjà trouvé preneur puisque quelque 2 500 téléchargements ont été constatés. Alors que la propreté de Marseille ainsi que sa voirie sont souvent critiquées, l’application « Engagés au quotidien » semble être une réponse adéquat. À condition que les habitants s’en saisissent et que la communauté urbaine suive.

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


2 Réponses à “« Engagés au quotidien », l’appli pour améliorer l’état des rues”

  1. Mathieu

    Effectivement l’application fonctionne et les services de MPM interviennent quand un problème est signalé.Cependant, certains quartiers du centre ville sont traité plus rapidement que d’autres (Cela va plus vite sur la Canebière qu’a Noailles). Le vrai soucis porte sur la qualité des travaux réalisés. Il sont plutôt fait « à la dégueulasse ». Deux exemples que chacun pourra vérifier : à l’angle de la rue d’Aubagne et de la rue de l’Académie (13001) un trou à été rebouché au pied du mat de télésurveillance avec un revêtement d’une couleur différente de l’original et appliqué à la va très très vite. Au bas de la Canebière au niveau du passage piéton vers la place du Général de Gaulle une barrière a été remise en place mais là aussi avec un ciment de couleur jaune, alors que le sol de la Canebière est dans les rouges.

    Répondre
    • Hugo Lane
      Hugo Lane

      C’est justement pour ce type d’observations que nous avons besoin de votre participation. Merci Mathieu.

      Répondre

Laisser une réponse