Maison Trabuc : l’art des empreintes depuis 120 ans

TERRITOIREPublié le 4 septembre 2015 à 16h07

Presque 120 ans à créer des empreintes, celles des autres. La Maison Trabuc, institution marseillaise, réalise tampons et gravures depuis 1896. Ce magasin chargé d’histoire traverse les décennies et s’adapte au monde moderne tout en préservant des gestes et un savoir-faire centenaires.

Si vous vivez à Marseille, vous avez sans doute déjà remarqué l’énorme tampon suspendu à la façade du magasin de la rue Reine Elisabeth. Nichée juste derrière le Vieux Port, cette boutique du 1er arrondissement cache un atelier au premier étage. Depuis plus d’un siècle des artisans y confectionnent tampons, gravures et travaux d’imprimerie. Tampon traditionnel en bois, en metal, auto-encré, fer à marquer le bois ou le cuir, pince à gaufrer le papier, poinçon en acier trempé, plaque émaillée à l’ancienne, pochoir en zinc ou laiton… Moult formules proposées pour créer des outils de communication haut de gamme. La maison Trabuc travaille aussi bien avec les entreprises que les administrations ou les particuliers.

Dominique et Christian Ollivier sont à la tête de la fabrique depuis 1988. Date à laquelle Jean Ollivier, le père de Christian, lui transmet l’entreprise. Depuis qu’ils ont repris la Maison Trabuc, les époux Ollivier ont vu les techniques évoluer. Ils utilisent aujourd’hui la publication assistée par ordinateur (PAO) et des graveurs laser pour certaines tâches. Mais la majeur partie du travail reste fait de manière artisanale. La Maison fait d’ailleurs partie des entreprises du patrimoine vivant (EPV), un label d’excellence. Elle est la seule dans ce corps de métier.

Chaque semaine, retrouvez le portrait d’un artisan local sur CityPost en partenariat avec la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Laisser une réponse