ToctocMarseille, séjour sur mesure

ÉCONOMIE Publié le 7 septembre 2015 à 16h16

Les récents chiffres confirment la tendance : Marseille attire de plus en plus les touristes. Armés de leurs guides de voyages, ils arpentent le Vieux-Port, le quartier du Panier ou les édifices religieux incontournables. Le problème, c’est que bien souvent ils se retrouvent dans les mêmes restaurants après s’être croisés au MuCEM quelques heures plus tôt. Pour proposer une autre forme de tourisme, Laurianne Collange lance toctocMarseille, un service de séjours sur mesure et personnalisé.

Après un premier entretien d’une heure, elle définit le type de séjour que souhaitent ses clients « fêtard, insolite, sportif, familial, il y en a pour tous les goûts », sourit Laurianne, qui propose des séjours organisés à partir de 49€. Son objectif : montrer aux visiteurs le Marseille qu’elle aime mais surtout le Marseille qui leur plaira. Les abords immédiats de la ville ne sont pas en reste, Cassis, les calanques, le Côte Bleue, les randonnées ; la planificatrice de séjour a sélectionné des activités pour satisfaire le plus grand nombre.

« La reine des bons plans »

En ce qui concerne les restaurants et autres établissements nocturnes, Laurianne s’en remet à son expérience personnelle. Elle s’intéresse aux bars qui s’ouvrent et se renseigne auprès de ses amis pour proposer un panel de choix le plus large possible. « On m’a souvent dit que j’étais la reine des bons plans et j’ai toujours aimé préparer les week-ends entre amis […] désormais je vais en faire mon métier », lance Laurianne, enthousiaste.

Mais comme bien souvent le nerfs de la guerre se situe au niveau du porte-feuille. Pour lancer son activité, la jeune entrepreneur a besoin de 4 000 € qu’elle espère trouver via la plate-forme de financement participatif kisskissbankbank. Par la suite, elle aimerait tisser des partenariats avec des commerces locaux qui pourraient offrir un digestif ou un café au client venu de sa part. Mais hors de question de mettre en place un système de commission pour éviter toute dérive.

Pour soutenir Laurianne Collange, rejoignez-la sur Facebook et/ou faites un don sur Kisskissbankbank.

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse