À Noailles, on se réapproprie l’espace public grâce àl’art

CULTUREPublié le 23 octobre à 14h05

Depuis le 19 octobre, la halle Delacroix vit au rythme de la créativité. Cette place du quartier Noailles (Marseille, 1er) accueille pour la deuxième année consécutive Place à l’art. Un projet artistique et participatif porté par l’association marseillaise Les Têtes de l’Art. Encadrés par plusieurs structures du quartier, des enfants préparent une oeuvre qui sera présentée au public dimanche 25 octobre. Une installation éphémère qui redessine l’espace public et l’imagine autrement le temps d’un instant.

« L’objectif de Place à l’art c’est de travailler à la réappropriation de l’espace public par l’intermédiaire du vecteur artistique », explique Cendrine Chanut, coordinatrice du projet. Pour concrétiser l’idée sur le terrain, les Têtes de l’art lancent un appel à projet avec un thème imposé. Cette année, sur le thème « décadrez-vous ! » c’est « le jardin des rencontres » qui a été retenu, projet des artistes Linda Ecalle et Vincent Bac.

Le Jardin des Rencontres

« On trouvait que sur la place, ce n’était pas évident de se poser, de rencontrer des gens si on ne consomme pas en terrasse des cafés », raconte Linda Ecalle, alias Kafouch. « On a aussi voulu mettre en valeur l’élan de végétalisation présent sur le quartier », ajoute-t-elle. Le binôme d’artistes a donc imaginé un dispositif alliant mobilier urbain et végétation. Au cours des ateliers artistiques, les enfants réinventent la place peu à peu avec des installations à base de matériaux de récupération provenant du quartier. Pour l’instant, la Halle Delacroix a des allures de chantier, mais dimanche « vous êtes tous invités à venir découvrir le Jardin des rencontres », sourit Cendrine.

Dimanche 25 octobre, lancement des festivités à partir de midi avec un repas partagé. Ensuite place aux animations, ateliers et autres surprises toute l’après-midi. En fin de journée, projection de courts-métrages réalisés par les jeunes du quartier dans le cadre du projet Noailles tous ici.  Parce que Place à l’art c’est aussi un travail de coopération avec les associations du territoire. Un travail en commun avec les acteurs du quartier comme, entre autres, Art’up13, UrbanProd, Destination familles, Les Petits Débrouillards ou Adélies… Place à l’art travaille également sur des projets d’aménagement durable, comme celui de la Halle Puget dont on vous a déjà parlé. Et dont on vous reparlera bientôt…

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Une Réponse à “À Noailles, on se réapproprie l’espace public grâce àl’art”

  1. Et oui ! C’est super chouette un espace sans voiture. Cela permet aussi aux enfants de l’occuper et de s’occuper, de végétaliser etc… C’est plus calme et plus apaisé. Alors si vous avez envie de demander la semi-piétonisation de tout Noailles c’est ici : https://www.change.org/p/aux-%C3%A9lus-de-la-mairie-des-1er-et-7%C3%A8me-arrondissements-de-marseille-aux-%C3%A9lus-de-la-mairie-de-marseille-aux-%C3%A9lus-de-la-communaut%C3%A9-urbaine-marseille-provence-m%C3%A9tropole-aux-%C3%A9lus-de-la-future-m%C3%A9tropo-pour-le-semi-pietonisation-du-quartier-de-noailles

    Répondre

Laisser une réponse