Filière Paysanne dynamise l’économie locale

TERRITOIREPublié le 22 octobre 2015 à 17h29

Consommer local et de qualité en milieu urbain, pas toujours facile… Voilà ce qui a poussé l’association marseillaise Filière Paysanne à développer un réseau pour valoriser et vendre exclusivement des produits locaux. Depuis 2010, elle ne cesse de multiplier les épiceries paysannes pour offrir aux citadins une alternative aux produits qu’ils consomment habituellement.

Filière Paysanne voit le jour en 2009 sous l’impulsion de consommateurs décidés à créer des solutions d’approvisionnement issues de l’agriculture de proximité. L’association ouvre en 2010 la première épicerie paysanne de quartier dans la rue Léon Bourgeois (Marseille, 1er). Une boutique « qui vend des produits locaux aux consommateurs qui habitent en milieu urbain », explique Fanny Boutard, en service civique au sein de l’association.

L’idée est simple : mettre en relation un point de vente avec des producteurs locaux pour créer une filière avec des tarifs accessibles à tous. Une action qui valorise le travail des producteurs et stimule l’économie du territoire. « Lorsqu’un consommateur achète un produit issu de la région, il participe au maintien de l’activité du producteur, c’est extrêmement important », souligne Fanny.

Soutenir et accompagner les porteurs de projets

En 2013, Filière Paysanne cède gracieusement la boutique pilote aux salariés pour se consacrer à l’accompagnement d’autres projets d’épicerie. Aujourd’hui trois structures du même types sont en activité (deux à Marseille et une à Aix-en-Provence). L’épicerie « Les Pissenlits » ouverte cet été dans le quartier Saint-Victor en fait partie. « Filière Paysanne nous a beaucoup aidé en partageant son expérience », raconte Delphine Menard, gérante des Pissenlits. « Un accompagnement de A à Z, du démarrage du projet à l’ouverture de la boutique ». Filière paysanne s’investit également dans des projets à plus grande échelle.

En 2012, elle accompagne la création de la Plateforme Paysanne Locale (PPL). Basée à Aubagne, cette structure logistique permet de centraliser et de distribuer des produits frais et locaux aux professionnels des secteurs privés et publics. Chaque semaine, la PPL livre restaurants, établissements scolaires, crèches et détaillants de la région marseillaise. L’association Filière paysanne travaille également à la création d’un marché d’intérêt local. Un marché de gros pour les professionnels, sorte de mini Rungis exclusivement local.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Une Réponse à “Filière Paysanne dynamise l’économie locale”

  1. Bravo, juste une impression:-) le prix, qui laisse au dehors des gens nécessiteux. Ne pourrait on revoir le prix des marchandises? Pour que tout le monde puisse en profiter. Moi même depuis de nombreuses années m alimente en produits biologiques, je constate des dérives aux niveau des marges des magasins. Je comprend les coûts de productions de ces magasins de proximités, mais des efforts devraient être fait en ce qui concerne les remises sur certains produits, sinon ça sera une alimentation à deux vitesses. Les pauvres aussi ont l esprit écologique. Merci .

    Répondre

Laisser une réponse