My Garden, un jardin qui nourrit bien

ÉCONOMIEPublié le 6 octobre à 17h03

Produits de qualité et cuisine inventive. Un condensé de l’esprit « My Garden ». Depuis début octobre, cette nouvelle enseigne du quartier du Panier, Marseille 2e, propose salades et sandwichs, sur place ou à emporter, réalisés exclusivement avec des produits locaux.

« Chez My Garden, on veut rétablir le lien direct entre le producteur et le consommateur », explique Marlon Biehler, co-fondateur et gérant de l’établissement. L’équipe de cette nouvelle table de la rue Caisserie se fournit directement chez des producteurs locaux. Pas d’intermédiaire, de traversé des océans ou de long séjour en chambre froide. Sur la carte de My Garden, on retrouve par exemple les légumes du collectif Terre de Mars (souvenez-vous, on vous en avait parlé sur CityPost) ou la bière de la Plaine (et là aussi, on vous en avait parlé sur CityPost).  Et si la mise en avant des produit locaux est un critère primordial de l’équipe, la recherche culinaire en est un autre.

« Je ne vais pas prétendre innover, mais je ne veux pas tomber dans les classiques », précise le gérant. Vous ne trouverez pas de salade niçoise ou de panini jambon. Le sandwich chez eux, c’est tout un concept : entrée et plat de résistance dans un pain aux deux saveurs. Exemple avec le my garden : d’un côté, chèvre frais, concombre, radis, marinade citron vert et aneth. De l’autre, poulet mariné façon thaï, oignons confits et carottes. Une originalité qui reste tout à fait abordable puisque, Marlon insiste, « Je veux montrer que le qualitatif ne dépend pas du porte monnaie ». Sandwichs à 4,50€, salades à 7€ et des formules à 6€ et 8,50€ avec citronnade maison et dessert au choix.

L’aventure My Garden, c’est trois personnes. Trois compères qui ont lancé l’affaire en moins de 6 mois.  « On a identifié l’environnement et on s’est dit qu’il y avait peu d’endroits pour bien manger rapidement le midi, idem pour le service en continu », raconte Julien Cassar, co-fondateur de My Garden et déjà patron de l’UndARTground. «  Alors on a décidé de se positionner sur ce créneau mais en proposant de la bonne bouffe, des produits locaux, sains et savoureux », ajoute-t-il. A la base c’est Florian Cassar, le frère de Julien, qui repère le lieu à vendre. C’est aussi lui qui l’a retapé avec goût. Un design épuré où moderne et ancien s’associent pour offrir un endroit confortable. En quelques mois, un établissement hybride est né. « On n’est pas un restaurant, pas un snack, on est surtout un lieu de vie. On a une bibliothèque participative, de la musique et tant que j’ai quelque-chose dans mes frigos, je sers à manger », souris Marlon. C’est noté ?

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


2 Réponses à “My Garden, un jardin qui nourrit bien”

  1. jauffret

    Pour un parisien fana (fada) de l’OM, pas simple d’y aller tous les jours. Mais ce sera certainement ma cantine lors de mes retrouvailles avec la plus belle ville du monde

    Répondre

Laisser une réponse