Regard de PØulp sur la rue République

CULTUREPublié le 30 Octobre 2015 à 15h47

3 jours pour un projet photo sur la rue de la République. 72 heures pour s’imprégner d’un lieu et des âmes qui l’animent. 4320 minutes pour témoigner d’un quartier de Marseille et de ses habitants, au coeur d’une mutation urbaine depuis une dizaine d’années. Les quatre photographes du collectif PØulp ont pris d’assaut la célèbre artère marseillaise pour réaliser République, une exposition hors norme dans les locaux de Marseille 3013.

Sigrun Sauerzapfe, Alexandra Perrigot, Pierre-Yves Page et Stéphane Degros, quatre photographes dans le vent qui viennent, non pas d’un studio de Liverpool, mais de l’association le Vidéographe. Ils forment le collectif PØulp et présentent en ce moment une exposition dédiée à la rue de la République, ceux qui la vivent et ceux qui la font vivre. Un travail en noir et blanc tiré à la photocopieuse. « C’est le parti pris de l’expo, explique Pierre-Yves, alias Pierrot, pour le vernissage, on voulait que les gens puissent repartir gratuitement avec les clichés qu’ils aiment », d’où le tirage à la photocopieuse, reproduit sur place à la demande.

Reflet d’un quartier

« On a tenté d’immortaliser les rencontres et les échanges qu’on a vécus au cours de ces trois jours » raconte Sigrun, alias Siggy. « C’était un peu au feeling de chacun… On s’est imprégnés de la rue, du quartier, les gens étaient curieux de nous voir débarquer et puis ils se sont prêtés au jeu », ajoute Pierrot. « Le but c’était aussi de leur donner envie de venir voir l’expo, qu’ils repartent avec une image et on est content que cela fonctionne. » précise Siggy.

Les murs du 3013 reflètent l’image de la rue, des habitants, des commerçants, l’identité du quartier. Un travail sans prétention qui pose un regard différent sur une artère que l’on empreinte souvent, sans prendre le temps de l’observer. République est visible gratuitement jusqu’au 6 novembre au 58 de la rue de la République. Et pour la soirée de décrochage, les artistes vous attendent avec musique live et dj set. « Le top ce serait qu’à la fin de la soirée il ne reste plus rien sur les murs, avoue Pierrot, que tout le monde reparte avec une image ». Message reçu ?

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


Une Réponse à “Regard de PØulp sur la rue République”


Laisser une réponse