Une pétition pour la semi-piétonnisation de Noailles

SOCIÉTÉPublié le 15 octobre à 17h49

Rendre les villes de plus en plus accessibles au piétons et aux transports en commun, telle est la volonté affichée par de nombreuses communes françaises. Si Marseille peine un peu à prendre le pli, certains habitants y pensent de manière plus concrète. Mathieu Trigon vit à Noailles (Marseille, 1er) et est membre du collectif du même nom. Depuis le 12 octobre 2015, il a lancé une pétition sur le site change.org pour demander la semi-piétonnisation de son quartier.

Il s’agit de réduire le nombre de véhicules dans ce quartier de l’hyper-centre. Rendre semi-piéton signifie autoriser le passage aux voitures mais leur interdire le stationnement, remplacer les trottoirs et les chaussées par un plateau unique. Un phénomène déjà observable dans plusieurs rues de ce même quartier comme la partie basse de la rue d’Aubagne, la rue de l’Arc ou encore la rue de Chateauredon. Hasard ou coïncidence, ces rues ont également été végétalisées au cours des dernières années.

Améliorer la qualité de vie

« Ce n’est pas parce que ce sont des quartiers populaires que les habitants n’ont pas le droit au même service en matière de voirie que les autres quartiers ! » s’insurge Mathieu Trigon. Pour ce citoyen engagé, il y a à la fois un intérêt en matière de qualité de vie mais aussi écologique à suivre ce projet. D’autant qu’il s’agit « d’une réelle attente de la population » d’après Mathieu Trigon.

Certains habitués du quartier vont effectivement dans ce sens mais d’autres non… Il y a Rachid, dont le cousin travaille à Noailles, qui se souvient d’une rue d’Aubagne avant la semi-pétonnisation de sa partie basse : « les voitures se garaient n’importe comment et ça occasionnait des disputes ! » Ridha, commerçant, lui n’est pas du même avis : « la semi-pietonnisation, c’est une catastrophe ça nous fait chuter notre chiffre d’affaire. » Quant à Samyh, restaurateur, il estime que si cela « peut permettre de rendre la rue plus propre, c’est une bonne chose. »

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


2 Réponses à “Une pétition pour la semi-piétonnisation de Noailles”

  1. Les personnes qui utilisent leur voiture comme si elles étaient « cul de jatte » (pardonnez moi l’expression) sont forcement paniquées à l’idée de marcher un peu. Mais je pense qu’avec un peu de bonne volonté on doit arriver à prendre de nouvelles habitudes pour le bien être de tous.

    Répondre
  2. Bouchet

    Ayant un appartement sur la rue de l’académie depuis de nombreuses années j’ai pu constaté que la circulation des vehicules est de plus en plus dense depuis que la canebiére est devenue dur le sens de la descente.
    Je suis tout a fait pour la pietonisation du quartier de Noailles afin de retrouver du calme et permettre aux agents de nettoyages de mieux nettoyer les rues.

    Répondre

Laisser une réponse