À l’Estaque, l’aviron est accessible à tous

ACCESSIBILITÉPublié le 13 novembre 2015 à 16h43

L’Estaque, un matin ensoleillé du début novembre. On s’affaire sur la base nautique de Corbière. Un journée d’aviron d’un genre particulier est organisée par l’association L’Avi Sourire. Son originalité ? Elle s’adresse aux publics en situation de handicap. Des rush, c’est-à-dire des courses sur l’eau, et des concours d’ergomètre, la machine qu’on appelle à tord « rameur », ont lieu toute la journée. L’occasion pour les participants de se défouler dans un décor de rêve.

L’événement est totalement ouvert. Il y a aussi bien des personnes souffrant d’handicaps mentaux et physiques que des valides. Le concept, c’est justement de faire concourir tous ces publics ensemble. Malgré l’esprit de compétition, l’ambiance est bon enfant et la bonne ambiance est de mise. « C’est formidable, ils arrivent là le cadre est magnifique, il retrouvent des gens qu’ils connaissent […] ça fait comme une petite communauté et c’est toujours un plaisir de se retrouver », se félicite Bachir Staali, éducateur sportif au foyer de vie Lou Calen à Salon-de-Provence.

Parmi les participants, il y en a une qui n’est pas tout à fait novice dans la discipline. Elle s’appelle Audrey Belkhir, est maman de deux enfants, kinésithérapeute, malvoyante et détentrice du record de France d’ergomètre. Pour elle, si peu de personnes handicapées pratiquent l’aviron c’est dû au manque de volonté des clubs : « on le voit bien aujourd’hui il y a une personne amputée, des gens trisomiques, des gens en fauteuils roulants, mais pourtant sur le bateaux ils y arrivent. Avec des adaptations, certes, mais tout est possible. »

C’est l’association L’Avi Sourire qui a rendu possible cette journée. Née en 2004 suite à une traversée Corse-Continent, c’est également l’un des sept clubs d’aviron handisport en France. « Le but, c’état de faire découvrir à des personnes handicapées la possibilité de pratiquer l’aviron », explique Serge Guende, le président. Onze ans plus tard, L’Avi Sourire organise des journées d’avirons 100% accessibles. Alors, pari gagné ?

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse