Radio DoumDoum, la voix des habitants d’Endoume

SOCIÉTÉPublié le 25 novembre 2015 à 16h03

Après la grenouille et la gazelle, un nouvel animal s’installe dans le paysage radiophonique marseillais : le poulpe. Ce céphalopode rouge orné de lunette de soleil est l’emblème de radio DoumDoum, la web-radio associative d’Endoume. Un nouveau média dédié à ce village du 7e arrondissement de Marseille. Après six mois d’existence en ligne, le poulpe endoumois ouvre un lieu dans le secteur pour développer les rencontres et les échanges entre les acteurs du quartier.

« On avait envie de faire parler les gens du quartier »

Radio DoumDoum, c’est avant tout une radio musicale éclectique au ton décalé. Un projet né autour d’un verre entre potes. « J’ai lancé cette idée de radio locale et Alain est parti au quart de tour », raconte Nico, co-fondateur de la radio. « En une semaine la radio était sur pied », ajoute Alain, seconde moitié du poulpe. « On avait envie de faire parler les gens du quartier et on s’est vite rendu compte qu’ils étaient demandeurs, qu’ils avaient envie de se rassembler et de faire des choses ensemble », explique Nico. Très vite, la nécessité d’un lieu s’impose.

Christian, président de DoumDoum Asso, l’association qui se cache derrière le poulpe, met son local à disposition de la radio. Après une phase de travaux, l’espace Doumdoum est aujourd’hui prêt à accueillir ceux qui le souhaitent. Car c’est bien là le coeur du projet. « Relier culturellement, professionnellement et socialement les habitants du quartier et des alentours » annonce un flyer de l’association. « En fait la radio est un outil de diffusion pour les habitants qui souhaitent participer au quartier, proposer des idées, présenter leur travail…etc », précise Nico.

Une radio participative

La dimension participative est centrale chez DoumDoum. Depuis le début de l’aventure, l’équipe s’agrandit. Jean-Claude a rejoint le poulpe pour s’occuper de toute la partie son, notamment lors des retransmissions de concerts en direct. Hugo, lui, balade son micro dans la rue, réalise interviews et reportages. «On a besoin que d’autres poulpes nous rejoignent pour que ça continue d’avancer, mais sans se prendre au sérieux », sourit le co-fondateur. C’est dans ce cadre que le poulpe ouvre ses portes samedi 28 novembre au 145, rue d’Endoume. Au menu entre 14h et minuit, plateau radio en live, ateliers artistiques, expo de l’artiste peintre WT, concerts, DJ’s, à manger et à boire.

« C’est le meilleur moyen de venir nous rencontrer, pour comprendre le projet et de quelle manière vous pouvez participer », conclut le poulpe. Pour vous faire une idée de l’état d’esprit, un petit extrait du chef de file des poulpistes juste ici.

Kévin Derveaux
@KevinDerveaux

COMMENTAIRE


3 Réponses à “Radio DoumDoum, la voix des habitants d’Endoume”


Laisser une réponse