Rue Francis Davso, un réaménagement au goût amer

TERRITOIRE – Publié le 24 novembre 2015 à 18h30

La semi-piétonnisation, c’est la nouvelle forme de réaménagement urbain à la mode. Certains lancent même des pétitions pour que ce soit fait chez eux. Marseille Provence Métropole a lancé une opération de ce type dans la portion de la rue Francis Davso située entre la rue de Rome et la Rue Paradis. Pour rendre à la fois le secteur plus accessible aux piétons mais aussi pour limiter le nombre de véhicules dans l’hyper-centre.

Sauf que cette fois, les travaux se sont résumés à l’installation de potelets et de barrières sur les espaces jadis réservés aux véhicules. Il n’a pas été question de passage en plateau unique, c’est-à-dire de mettre les trottoirs et la chaussée au même niveau, comme c’est le cas notamment dans le bas de la rue d’Aubagne. Ironie ultime : le bas de la rue Davso est déjà en plateau unique.

« Ce n’est absolument pas satisfaisant, il nous ont mis des potelets, se plaint François Borgia, président du CIQ Bourse – Opéra, il aurait fallu combler les trottoirs et faire ça correctement ! » Ce qui exaspère certains habitants, c’est également la disparition de places de parking et surtout l’absence de compensation de la part des collectivités territoriales pour ceux qui sont dans l’obligation de stationner dans des parkings sous-terrains généralement assez onéreux. D’autres comme Catherine, habitante de la rue Davso, regrettent que ça n’aille pas plus loin : « moi je voulais que ce soit 100% piétons ! »

Interrogé par CityPost, Guy Teissier, président de Marseille Provence Métropole (LR) a confirmé que les travaux, d’un coup de 70 000€, étaient bien finis. « On verra plus tard pour le passage en plateau unique, c’est un effet d’esthétique mais l’effet de piétonnisation et de circulation, lui, est atteint », affirme-t-il. La réhabilitation de la chaussée et des trottoirs de la rue il y a deux ans est sans doute aussi pour quelque chose dans l’absence de passage en plateau unique…

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


3 Réponses à “Rue Francis Davso, un réaménagement au goût amer”

  1. Mathieu Trigon

    Et oui, des beaux quartiers à Noailles ce que la population demande c’est bien la réfection de la voirie avec une mise en plateau unique. Juste pour que les travaux soient finis et que les rues soient belles.

    Répondre
    • Hugo Lane
      Hugo Lane

      Effectivement certains demandent le passage en plateau unique, mais d’autres regrettent la disparition des places de stationnement et de fait l’obligation d’aller dans des parking sous-terrains hors de prix…

      Répondre
  2. Clouet Christophe

    En effet, c’était déjà compliqué pour se garer, mais là cela devient dur. Nous sommes tous plus ou moins pour la piétonnisation, mais il faudrait penser aux résidents en les rendant prioritaires sur les stationnements. Tout le monde n’a pas la chance de se passer de véhicule. Nous avons bien un macaron, mais s’il n’y a pas de places, et si elles sont prises par les personnes venant travailler ou en sortie sur le port, cela ne nous sert pas à grand chose.

    Répondre

Laisser une réponse