Des personnages de films perdus dans Marseille !

CULTUREPublié le 28 janvier 2016

Mad Max sur Plombières, Tony Montana au Vallon de Auffes, The Big Lebowski au mondial La Marseillaise à pétanque. Impossible ? Et bien pas pour Bruno Pradelle qui expose ses oeuvres jusqu’au 20 février au Mounguy, rue Consolat (Marseille, 1er). Ce dessinateur de BD d’origine corso-marseillaise a en effet décidé d’incorporer ses personnages de films préférés dans des décors marseillais. Le résultat est bluffant !

À chaque oeuvre sa couleur : du jaune bien sûr pour Taxi Driver à Saint-Charles ou du rouge, celui du sang, qui macule le pantalon de Tony Montana avec sa chemise à fleurs. Chaque composition est assortie de l’interjection « Attention ! » dans une langue différente. On trouve ainsi pêle-mêle de l’italien, du français, du grec ou encore du kabyle. « Ara ! », le nom de l’expo, se veut d’ailleurs une traduction de ce mot en jargon des cités. « J’ai voulu mettre une couleur et un “Attention !“ pour interpeller et on retrouve des langues différentes pour symboliser la dimension cosmopolite de la ville », détaille Bruno Pradelle.

Des nouveautés à venir

Cette première série de dix tableaux a remporté un certains succès. D’ailleurs, au cours de notre rencontre, la serveuse du Mounguy informe l’artiste que des clients souhaitent acheter certains de ses dessins. De quoi motiver ce dessinateur de BD depuis plus de 15 ans : « Je me suis aperçu que je n’avais fait que des personnages masculins. Pour la deuxième série je vais faire des femmes. Pourquoi pas Jackie Brown à la Joliette ou rue Saint-Fé, Thelma et Louise sur la corniche ou Akira au pieds de la tour CMA CGM ! » Ouf le principe de parité est sauf !

L’adaptation du personnage dans un décor est au coeur des préoccupations de l’artiste. On imaginerait en effet mal Mad Max dans le décor bucolique des calanques. D’ailleurs, Bruno travaille actuellement sur une composition mettant en scènes des zombies sur la place Jean Jaurès. Véritable amoureux de Marseille, il n’en est pas à son coup d’essai. Il a en effet déjà publié « Sans pitié », une série de trois bandes-dessinées se déroulant dans la cité phocéenne. Mais il travaille aussi à l’élaboration d’un nouveau scénario BD à la fois réaliste et noir. On a hâte de voir le résultat !

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse