École de la Busserine : « On veut la sécurité pour nos enfants ! »

ÉDUCATIONPublié le 20 janvier 2016

Des parents d’élèves du quartier de la Busserine (Marseille, 14e) ont bloqué l’accès à l’établissement scolaire de la cité mercredi 20 janvier entre 8h30 et 9h00. À l’origine de ce mouvement de protestation : des intrusions indésirables dans le groupe scolaire. Le directeur de la maternelle a en effet retrouvé deux individus en train de se droguer vendredi dernier dans l’enceinte de l’école. Après leur avoir dit de partir et s’être débarrassé des seringues, il est allé porter plainte.

Les faits ont eu lieu dans un sas situé entre le garage destiné au personnel et l’établissement scolaire en tant que tel. L’accès piéton au garage qui mène à ce sas a été endommagé et il est très simple d’y pénétrer en tirant sur la porte comme nous l’a montré Djamila, une parent d’élève. L’ennui, c’est qu’après, plus rien n’empêche l’accès aux salles de classe. « Les toxicomanes, bien sûr cela fait peur, mais le problème c’est qu’on puisse pénétrer aussi simplement dans l’école. Imaginez si c’était un violeur, un pédophile ou un terroriste ! », tempête Djamila.

Un vigile demandé

Depuis les faits, la Mairie de Marseille a été alertée, elle affirme que l’architecte doit être prévenu avant d’entreprendre tout travaux. Les portes du sas, objet de la colère des parents, doivent en effet rester ouvertes d’après les représentants de la Mairie car ce sont des portes coupe-feu. Les parents eux réclament des accès plus sécurisés et « un vigile jusqu’à ce que ces travaux soient effectués », lance Abdelkrim, père de trois enfants scolarisés à la Busserine.

Mais cette option a été écartée par la municipalité qui doit rencontrer l’architecte ce vendredi. Des travaux ne sont donc pas à prévoir avant la semaine prochaine, au grand damne de Djamila qui refuse de remettre ses enfants à l’école d’ici là. Dès demain, les parents seront à nouveau rassemblés devant l’école pour protester contre cette situation.

Hugo Lane
@LaneHugo

COMMENTAIRE


Laisser une réponse