La plage du Prophète s’offre un brin de toilette

ENVIRONNEMENTPublié le 18 janvier 2016

Le soleil éclatant ne suffisait pas à réchauffer la matinée du 16 janvier sur la corniche marseillaise. Quelques joggers affrontaient un mistral glacial et violent. Ils n’étaient pas seuls à lutter. En contrebas, une cinquantaine de vaillants bénévoles s’activait pour ramasser les déchets qui jonchaient la plage du Prophète. Ces courageux bienfaiteurs participaient à une initiative océane. Un dispositif créé par l’ONG Surfrider foundation pour permettre à tout un chacun d’organiser une opération nettoyage de plage.

Depuis plus de 20 ans, Surfrider oeuvre pour la préservation des littoraux et des milieux aquatiques. Avec les initiatives océanes, l’association met à disposition un soutien logistique à tous les citoyens qui souhaitent organiser un événement pour ramasser les déchets sur les plages. Un outil simple et accessible à tous. « Il suffit de s’inscrire sur notre site internet et de créer votre opération, explique Claire Bottier, responsable de l’antenne bénévole de Surfrider Bouches-du-Rhône, ensuite on vous met à disposition gants, sacs poubelles, quizz et support d’information pour sensibiliser à la réduction des déchets ». En clair, les initiatives océanes sont là pour soutenir les dynamiques citoyennes. Juste ce dont avaient besoin Aurore et Laure, les deux habitantes à l’origine de cette opération nettoyage sur la plage du Prophète.

« On se promenait mardi sur la plage et quand on a vu la quantité phénoménale que la forte houle avait ramené sur la plage, on s’est dit qu’il fallait faire quelque chose », raconte Laure. Ensuite tout s’est passé très vite. L’initiative est lancée sur les réseaux sociaux dans la soirée du 13 janvier. Trois jours plus tard, ils sont une cinquantaine. Seuls, entre amis ou en famille, ils sont tous venus partager un peu de leur temps et de leur énergie pour soutenir l’opération dans la bonne humeur. « Ca prouve bien que c’est pas si difficile, sourit Laure, ravie du nombre de participants, on n’a pas besoin d’attendre toujours les institutions ! » Une dynamique positive qui porte ses fruits. En deux heures, la pile de sacs de déchets  ramassés souligne la réussite de l’opération d’Aurore et Laure.

COMMENTAIRE


Laisser une réponse